Bruno Parisse

Sans fausses notes

Il serait réducteur de résumer Bruno Parisse à ses fonctions de gestionnaire ou à son engagement pour la culture à Angers. Car c’est justement le savant mélange de ses diverses aspirations qui a façonné celui qu’il est devenu : un homme polyvalent, passionné et engagé.

Tout commence pour lui à La Roche-sur-Yon. Il y effectue tout son parcours dans le secondaire, achevé en 1990 par l’obtention d’un Bac B (ES). Pour ses études supérieures, il se tourne vers Angers et son université, où il décroche une licence d’Administration économique et sociale en 1994. Celle-ci sera complétée l’année suivante par une maîtrise de Gestion. Une formation enrichissante : « Avec l’essor de la démarche qualité ou de la gestion des processus, cela m’a permis de formaliser et de conduire les projets auxquels j’ai pu participer ».

Au sortir de l’université, Bruno Parisse effectue son service militaire, qui se mue rapidement en un service civil : l’Armée le met à la disposition de l’association de réinsertion Agir Logement 49. Par la suite, il est embauché à la Mutualité sociale agricole, et bénéficie d’un CDI dès 1998. Un poste de responsable contentieux que Bruno Parisse occupe encore à ce jour. Voilà le CV traditionnel.

Engagements multiples

Derrière un cheminement qui peut paraître banal, se cache une double voire une triple vie. Bruno Parisse est, entre autres, président d’Austin Angers Creative. Boostée par le jumelage entre la ville d’Angers et la ville texane, l’association sous sa forme actuelle voit le jour en 2015. Son objectif ? Soutenir, valoriser et exporter l'excellence angevine en développant les partenariats bilatéraux dans une logique économique, culturelle et de rayonnement du territoire. « C’est une immense chance de pouvoir participer à ce type de projet. Voir autant de personnes venant de mondes différents s’associer pour faire grandir un projet de territoire est gratifiant ». Un projet qui s’est imposé comme une évidence : « Suite à des appels à projets en 2013 et 2014, j'ai déposé un dossier. J'avais effectivement déjà travaillé depuis 2006 avec 5 artistes d'Austin. Ma candidature a donc été retenue. Ce projet à la structure et au fonctionnement inédits m'ayant séduit, je me suis vite engagé dans la démarche collective, d'abord comme membre puis comme président depuis décembre 2016 ».

Passionné par l’artistique, Bruno Parisse dirige également Ruralfaune - « aventureuses » comme il aime les qualifier - ce qui l’a conduit à organiser des concerts en partenariat avec le Chabada, les musées d’Angers et l’école supérieure d’art et de design, sous le nom de Musiques de Traverse.

Une épopée qui ne demande qu’à se poursuivre, car « la vie n’est qu’un immense projet dont le but est de nous rendre heureux ».

 


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 10/05/2019.