Charlotte Gaudin

Spécialiste anti-blanchiment d’argent

Enfant, Charlotte Gaudin voulait devenir avocate ou commissaire de police. Le droit pénal l’attirait et la motivait. « Je suis très attachée aux principes de liberté, de sécurité et de justice pour les êtres humains », explique Charlotte Gaudin. C’est pourquoi après l’obtention de son baccalauréat, elle s’est logiquement orientée vers la Faculté de droit, d'économie et de gestion de l’Université d’Angers. Elle va y obtenir un Deug de droit. Pourtant, ses débuts furent compliqués. « J’ai raté mes premiers partiels avec une moyenne autour de 8 », se souvient Charlotte Gaudin. De l’UA, la trentenaire se souvient d’une formation en droit « difficile, exigeante, axée sur la pratique, avec beaucoup de commentaires d’arrêts ». Elle se dirige ensuite vers un master de sciences criminelles à Aix-en-Provence qu’elle obtient en 2005. Durant ces études, Charlotte Gaudin effectua de nombreux stages pour découvrir différents domaines du pénal : prison, centre médico-légal, cour d’assises. « Ces stages m’ont permis de comprendre que je ne voulais pas envoyer de gens en prison », explique-t-elle. Elle choisit alors d’intégrer le ministère de l’Intérieur en tant que chargée de mission pour les questions pénales et commissaire du gouvernement pour deux projets de loi. Après deux ans à ce poste, elle décide de changer de voie et d’orienter sa carrière professionnelle dans le domaine de la conformité bancaire et financière. Elle occupera les postes de consultante ou responsable conformité dans plusieurs entreprises.

Entrepreneuse

C’est en 2011 qu’elle décide de créer son propre cabinet de conseil : « Ce choix n’était pas prémédité, la conformité n’était pas un sujet phare à l’époque ». Mais elle pense que le contexte familial a pu favoriser son envie d’indépendance. « Mon père était entrepreneur, mon frère et ma sœur le sont également devenus », précise-t-elle. Conformément Vôtre sera sa première création. Il s’agit d’un cabinet de conseil spécialisé en conformité bancaire et financière. Charlotte Gaudin travaille sur l’ensemble des thématiques de conformité pour les entreprises du monde bancaire et financier avec une spécialisation en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, résumée sous l’acronyme AML (Anti-Money Laundering). « J’ai choisi de me spécialiser dans la lutte anti-blanchiment car cela me permet de participer à la lutte contre les organisations criminelles et terroristes tout en aidant les entreprises du secteur privé à mieux se développer », explique Charlotte Gaudin, tout en précisant que « cette règlementation, au départ, avait pour unique objectif de lutter contre le trafic de stupéfiants : traquer les flux financiers plutôt que les dealers donnant lieu à de meilleurs résultats pour démanteler les cartels. Aujourd’hui en revanche, son périmètre d’application couvre la quasi-totalité des infractions pénales ».

Suite au succès rencontré et face à un marché en pleine croissance et développement, Charlotte Gaudin décide de se lancer dans une nouvelle aventure : la création de la start-up AML Factory en 2019. C’est une plateforme technologique dont l’objectif est double : aider les entreprises à plus facilement gérer les obligations règlementaires qui leur sont applicables et déployer des projets R&D permettant une lutte plus efficace contre la criminalité financière. Ainsi, les entreprises sont mieux armées pour identifier et déclarer aux autorités les clients qui les utiliseraient pour blanchir de l’argent ou pour financer le terrorisme. « Il va nous falloir encore 3 ou 4 ans pour aller au bout des fonctionnalités et des projets de recherche et de développement que nous souhaitons déployer », explique Charlotte Gaudin.

Meilleure oratrice

Le secteur de la conformité financière n’a pas été impacté par la crise de la Covid-19. Au contraire, les criminels et les terroristes ont cherché à tirer profit de la pandémie pour s’enrichir et faire progresser leurs entreprises illicites. Pour Charlotte Gaudin, le secteur dans lequel elle évolue a de beaux jours devant lui : de nouveaux acteurs sont intégrés au fil des années. Il y en a aujourd’hui une trentaine dont par exemple, les agents sportifs (intégrés en 2016) ou les plateformes de crypto-actifs (en 2018) comme le Bitcoin.

Charlotte Gaudin a plusieurs cordes à son arc, elle n’est pas seulement entrepreneuse dans son domaine. Elle présente d’excellentes compétences oratoires qui lui ont permis, en octobre 2020, de recevoir le prix de la meilleure oratrice par France FinTech, organisme qui met en avant la finance digitale française.


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 22/12/2020.