Christophe Angot

Propulseur d’innovation

Angers Technopole est une association fondée en 1986 par la ville d’Angers, le Conseil général de Maine-et-Loire et la Chambre de commerce et d’industrie. Elle a pour mission principale la promotion d’une politique de développement de l’innovation dans l’agglomération angevine. À sa tête depuis 2007 : Christophe Angot.

Lorsqu’il se rend au bureau, rue André-Le-Nôtre, l’Angevin n’est pas dépaysé. Il a débuté ses études supérieures à quelques pas de là, sur le campus Belle-Beille, à l’IUT d’Angers. Après avoir obtenu un DUT en Génie biologique, option Analyse, il poursuit dans l’ingénierie, à l’Istia (actuellement Polytech Angers).

Les deux années de Maîtrise de sciences et techniques lui inocule la maladie de l’innovation. Une formation « très enrichissante, de laquelle je conserve de très bons souvenirs et surtout des compétences que j’utilise encore aujourd’hui », explique celui qui a complété son CV par un diplôme en management de la technologie et de l’innovation à l’Université Paris-Dauphine (1991) et, plus récemment par un passage à l’Essec (2015-2016).

Accompagner les hommes et leurs idées

Christophe Angot fait ses premières armes professionnelles en Loire-Atlantique. Il entre au service d’Atlanpole, l’équivalent nantais d’Angers Technopole, en 1999.

De retour dans sa ville d’origine en 2007, il prend les rênes d’Angers Technopole, qui accompagne les porteurs de projets et les entreprises dans leurs parcours d’innovation. En 2018, 73 PME ont bénéficié d’un des programmes d’accompagnement coordonnés par l’association. Christophe Angot se réjouit de cette réussite et de la diversité des projets : « Il y a quelques années, les start-ups que nous accompagnions focalisaient leurs projets sur du scientifique, du matériel. Aujourd’hui, avec l’essor de la technologie, celles-ci s’attaquent plus largement au marché des applications mobiles ».

Christophe Angot forge également son expérience en dehors des murs d’Angers Technopole. Depuis 2007, il est un membre actif du bureau de Retis, réseau d'experts de l'innovation au service des entreprises et territoires innovants. Il a aussi conservé des liens avec l’établissement qui l’a formé. Il siège au Conseil d’école de l’Istia/Polytech Angers, lequel se réunit régulièrement afin de présenter de nouveaux projets. « J’ai noué de très bons liens avec certains professeurs de l’Istia, et lorsque l’on m’a proposé cela en 2017, je n’ai même pas eu à réfléchir : faire partie de ce bureau est pour moi une façon de ne jamais rompre mon attachement à l’Université d’Angers ».


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 26/04/2019.