Davy Demaline

L'âme du Chabada

Tout Angevin épris de musique a déjà, au moins une fois, foulé le parquet du Chabada. Cette « institution », fondée en 1994 et labellisée Salle de musiques actuelles (Smac) par le ministère de la Culture, propose des concerts couvrant un large champ esthétique, du rock à l’électro en passant par le hip-hop et la chanson française. Derrière tous ces spectacles et événements se cache une équipe, celle de l’association Adrama-Chabada, et notamment Davy Demaline, codirecteur du Chabada depuis le 22 août 2016.

Après avoir étudié la sociologie à Paris, et obtenu une maîtrise en conception et mise en œuvre de projets culturels, Davy Demaline arrive à l’Université d’Angers en septembre 2004. Il entame un DESS en Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées. Effectué en alternance avec un contrat de professionnalisation réalisé à la Fédurok (Fédération nationale des lieux de musiques actuelles), ce master était alors proposé par le Centre universitaire de formation continue (aujourd’hui, la Direction de la formation continue de l'UA).

À la fin de ses études, Davy Demaline rédige un mémoire sur « La structuration des fédérations et des réseaux nationaux dans le secteur associatif du spectacle vivant des musiques actuelles ».

Suite à sa formation, il devient chargé de développement, puis directeur adjoint de la salle Stereolux, à Nantes

Globe-trotteur

Davy Demaline a acquis grâce à son parcours des compétences en création et gestion de projets autour de la fédération de divers acteurs (associatifs, membres des pouvoirs publics, médias, publics…), ainsi que des connaissances importantes dans ce domaine, tel que le cadre législatif.

Le mélomane est également un grand voyageur. De 2012 à 2015, il a réalisé un tour du monde de 26 mois, qui lui a permis de rencontrer différentes cultures et nationalités et d’élargir ses propres connaissances musicales.

C’est quelques temps après son retour, en 2016, et riche de ses expériences et de ses connaissances du monde de la musique, qu’il a pris son poste au Chabada. Responsable du projet culturel et artistique, il essaie depuis, avec son équipe, de répondre au mieux aux attentes du public et de maintenir la renommée des lieux.


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 27/02/2018.