Philippe Tuffreau

Le droit dans la peau

Winston Churchill disait « Là où se trouve la volonté, il existe un chemin ». La volonté, c’est ce qui a permis à Philippe Tuffreau de tracer son chemin jusqu’au métier qui l’attirait depuis toujours : avocat. Spécialisé en droit commercial et de la propriété intellectuelle, il est aujourd’hui vice-président d’Oratio, « le cabinet référent en droit des affaires dans le Grand Ouest».  Il préside également la caisse régionale du Crédit Mutuel d’Anjou.

Retour en arrière. Nous sommes en 1974. Après avoir validé un bac littéraire, Philippe Tuffreau se dirige vers des études de droit et s’inscrit dans la toute jeune Université d’Angers, qui renaît au début des années 1970 après plus d’un siècle et demi d’absence. « Notre amphithéâtre se trouvait logé dans les anciennes cuisines centrales des écoles d’Angers, se souvient Philippe Tuffreau. La faculté avait de petits moyens mais des grands professeurs au rang desquelles je mettrai le professeur Jeantin, Xavier Martin, le professeur Le Moal, mes confrères Bedoura et Barret. Je pense aussi à Monsieur Legoherel qui était un excellent enseignant. Nous étions entourés par un personnel administratif attentif et bienveillant. Bref, que du bonheur ».

Bons souvenirs de l’UA

Lors de ses études, le jeune homme noue de solides amitiés. « J’y ai fait de belles rencontres notamment le Professeur Cadiet, mon condisciple, mon ami Abdoulaye Tapo, étudiant malien devenu par la suite Garde des sceaux du Mali et qui m’a permis de découvrir ce magnifique pays, y compris Tombouctou, devenu aujourd’hui inaccessible ».
En 1978, Philippe Tuffreau achève sa maîtrise de droit privé et poursuit par un DESS de Sciences juridictionnelles. Il finit major de promotion et obtient en 1979 son Certificat d’études à la profession d’avocat, le Capa, alors délivré par les universités. « La faculté m’a apporté énormément, je m’y suis révélé et je sais que je lui dois beaucoup ».
Deux ans plus tard, il prête serment et s’inscrit à l’Ordre des avocats du barreau d’Angers. Pendant son stage et sa formation au sein d’un cabinet, il se spécialise en droit de la propriété intellectuelle et en droit commercial.

Légion d’honneur

En 1995, l’avocat fonde son propre cabinet, Exaequo, spécialisé dans le droit des affaires. En parallèle, il s’implique dans la vie du barreau. En 1998, il est élu pour 2 ans bâtonnier d’Angers. En 2003, il devient membre du Conseil national des barreaux qui représente les avocats auprès des autorités, harmonise leurs règles, veille à leur formation et organise l’accès des avocats étrangers au barreau français. Il assure la vice-présidence de cette institution de 2006 à 2008, et devient l’interlocuteur régulier de la chancellerie. Dans la foulée, il est élevé au rang de chevalier de l’ordre national du Mérite et de chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur.

Une nouvelle page professionnelle se tourne à l’aube de ses 60 ans. En 2015, son cabinet Exaequo fusionne avec Oratio. La nouvelle entité, qui garde ce second nom, compte aujourd’hui une centaine de collaborateurs et est implantée dans neuf villes, de La Rochelle à Chartres, en passant par Nantes. Philippe Tuffreau en assure la vice-présidence.
Depuis 2017, il est également à la tête de la fédération régionale du Crédit Mutuel d’Anjou, fédérant les 38 caisses locales de la banque dans le Maine-et-Loire.


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 24/04/2018.