Anaïs Le Bot

Elle a le tourisme conquérant

Guillaume le Conquérant, les plages du Débarquement, le Mont Saint-Michel… vous connaissez toutes ces figures culturelles normandes. Anaïs Le Bot se charge de les promouvoir au quotidien. Cheffe du service Tourisme de la Région Normandie depuis octobre 2017, elle dirige l’équipe travaillant sur les opportunités de développement touristique de la région au niveau national et international. « Cela passe par la définition et le pilotage de stratégies et de plans d’actions dédiés pour que les visiteurs bénéficient des meilleures vacances possibles ».

Le parcours scolaire d’Anaïs Le Bot est assez atypique. Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire à Mayotte en 1997, elle décide de faire une prépa Lettres à Rennes. La jeune femme se réoriente ensuite vers une licence de Géographie à Caen qu’elle intègre directement en 2e année. Elle part en Erasmus à Murcia, en Espagne, pendant un an où elle décroche sa maîtrise de Géographie sociale, l’équivalent d’une première année de master.

Anaïs Le Bot poursuit un objectif : « Depuis que j’ai 13 ans, je sais que je veux travailler dans le tourisme ». Mais à l’époque, les diplômes dans ce domaine se font rares. Elle finit par effectuer deux DESS, diplôme apparenté à une deuxième année de master : un premier à Caen, un second à l’Esthua en alternance (DESS Chargée de développement territorial : tourisme et culture). « Je m’en rends compte maintenant, avoir été à l’Esthua a été une vraie carte dans ma vie professionnelle. J’avais besoin de valider mon expertise dans le domaine du tourisme, et c’est ce que l’Esthua m’a apporté ».

L’Esthua, de vraies rencontres

Cette année de formation à l’UA lui a aussi permis de fréquenter des étudiants de différentes origines. « Je suis toujours en contact avec un camarade chinois que j’ai rencontré à l’Esthua. C’est génial de pouvoir échanger et partager nos expériences avec quelqu’un qui vient de l’autre bout du monde ».

Grâce aux stages effectués dans le cadre de son DESS, Anaïs Le Bot a rapidement trouvé du travail. Tout juste diplômée, en 2003, elle devient chargée de développement touristique au Pays d’accueil touristique du Bessin, dans le Calvados. En 2007, elle a eu l’opportunité d'intégrer le conseil régional normand, où elle a gravi les échelons jusqu’à devenir adjointe, puis cheffe du service Tourisme.


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 16/03/2018.