Doriane Deschamps

L’entrepreneuse écolo

Après avoir passé plusieurs années à se spécialiser dans le marketing et le référencement naturel (SEO), Doriane Deschamps a fondé avec une ancienne camarade de master sa propre entreprise à seulement 30 ans. Aujourd’hui, elle est co-gérante d’Aminima, société née début 2020, qui commercialise des box pour adopter « en douceur » le zéro déchet.

Après un baccalauréat en Sciences et techniques de gestion, option marketing, Doriane Deschamps se dirige vers un BTS en communication des entreprises à Soissons (02). Intéressée par les statistiques, elle continue sur une licence professionnelle à Niort (79) en statistiques commerciales. Son projet professionnel restant flou, elle part en césure pendant un an. Incitée par des amis qui étudient à l’Université d’Angers, elle intègre ensuite le master Management, option Marketing et technologies de l'information et de la communication en 2013.

Ses cours en marketing digital sont le déclencheur de son projet professionnel. Elle s’oriente alors vers cette branche. Elle effectue son stage de fin d’études à Vente du Diable. « Cette deuxième année de master était beaucoup plus concrète et professionnalisante. Grâce à mon stage de 6 mois, j’ai pu me lancer dans le monde professionnel avec un projet précis ». Les deux années de master sont également marquées par de nombreuses rencontres, dont celle avec Anne Montgermont, sa future partenaire entrepreneuriale.

À la fin de son stage à Toulouse (31), Ventes du Diable prolonge son contrat sur 6 mois en tant que chargée de  e-reputation. Souhaitant partir à l’étranger, elle obtient un an de congé sabbatique. À son retour, l’entreprise lui propose un contrat de chef de projet web. Elle est alors en charge du référencement naturel. Après 2 ans, elle quitte Toulouse pour l’agence Mediaveille, agence de stratégie digitale située à Rennes (35). Chef de projet SEO, elle continue de se spécialiser dans le référencement naturel. Mais rapidement, l’envie grandissante de travailler dans le secteur environnemental et le besoin de changer s’imposent.

Aminima et le kit bons gestes

Aminima, c’est la rencontre de deux amies, Doriane Deschamps et Anne Montgermont. Toutes deux prises de doute sur leur avenir professionnel et en pleine démarche zéro déchet, elles décident de tout plaquer pour s’associer. Très vite, l’idée d’une box permettant d’accompagner les gens vers le zéro déchet se fait jour. Souhaitant donner du sens à leur entreprise, elles développent les partenariats avec les producteurs locaux.

« Devenir auto-entrepreneuse n’était pas dans mes projets de vie. Ça s’est un peu fait par le jeu des circonstances ». Il a fallu tout apprendre en commerce, ressortir les cours de gestion dispensés en master, s’entourer des organismes venant en aide aux jeunes entrepreneurs. « Si on s’est lancées dans cette aventure, c’est en partie parce qu’on avait les compétences pour créer et gérer notre site internet en autonomie. Or, c’est souvent l’un des plus lourds postes de dépense si l’on doit faire appel à une agence ». Les compétences acquises par sa formation en marketing digital et son début de carrière lui ont permis d’aborder la création d’entreprise plus sereinement.

« S’il est vrai qu’on ne compte pas ses heures en tant qu’auto-entrepreneuse, monter son propre projet et accorder ses valeurs à son travail est extrêmement motivant ! »


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 11/03/2020.