Évelyne Émery

Madame la professeure de neurochirurgie

Elle fait figue d’exception, et d’exemple. La professeure Évelyne Émery est l'une des rares femmes - pour ne pas dire la seule - à diriger un service de neurochirurgie au sein d’un hôpital public français. Et son parcours n’a rien eu d’une promenade de santé.

Fille d’agriculteurs, Évelyne Émery quitte la campagne sarthoise pour la ville du Mans lorsqu’elle est au collège. Hébergée chez ses grands-parents, elle passe un bac scientifique, puis entre à la Faculté de médecine de l’Université d’Angers. La jeune femme travaille, beaucoup, et sort major de promotion de la 1re année.

Après avoir pensé à la chirurgie digestive, elle découvre au fil de ses stages la neurochirurgie et décide de choisir cette spécialité après le concours d’internat (ECN).

En 1989, Évelyne Émery quitte Angers pour la capitale et exerce sa spécialité en tant qu’interne aux hôpitaux de Paris. Elle goûte peu cet « univers élitiste et très machiste. Il y avait à l'époque très peu de jeunes femmes souhaitant s'investir dans une formation professionnelle aussi exigeante sur le plan physique que sur le plan psychologique. J'ai tenu le coup ».

Diplômée en 1993 de l’Université Pierre-et-Marie-Curie, Évelyne Émery passe 15 années à l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). En parallèle, elle entreprend un doctorat en sciences, qu'elle valide en 1999. En 2002, elle est nommée au CHU de Caen. Professeur des universités-Praticien hospitalier (PU-PH), elle prend la responsabilité du service de neurochirurgie en 2011.

L’équipe repose sur neuf chirurgiens, trois médecins et une demi-douzaine d’internes. « Ce qui est le plus motivant, c'est de former les jeunes, de voir émerger des talents qui auront à leur tour l'énergie pour faire progresser notre savoir-faire, mettre en place des innovations, et assureront le relai dans le souci de garder l’excellence ».

Évelyne Émery traite principalement les pathologies du cerveau (tumeurs) et du rachis. Elle est à l’initiative de l’Institut universitaire du rachis, créé à Caen en 2014, et dont la mission est une mise à disposition de tous les spécialistes pour traiter les problèmes de dos « du plus simple au plus compliqué ».

Un engagement au quotidien

Engagée dans son métier, Évelyne Émery place comme priorité la pertinence des soins. Ceux-ci doivent être de qualité tout en étant personnalisés pour apporter aux patients inquiets la bonne solution, celle la moins dangereuse et au coût le plus juste.

Énergique et volontaire, avec une soif inassouvie de vouloir toujours progresser, Évelyne Emery n'hésite pas à dire que ce sont des qualités indispensables pour réussir dans ce milieu riche en challenge techniques et en relations humaines.


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 13/02/2018.