Bruno Jeudy

Marathonien politique

Adepte du marathon, Bruno Jeudy est un pilier du journalisme politique en France. Aujourd’hui éditorialiste sur BFM TV et rédacteur en chef du service politique et économie de Paris Match, il est familier de la vie politique française depuis plus de 30 ans, sans jamais s’essouffler. 

Journalisme politique

Originaire de la région angevine à laquelle il reste très attaché, Bruno Jeudy décide de s’orienter après son baccalauréat vers un DEUG de géographie à l’Université d’Angers. Attiré par les sciences humaines et les géographies ruralesil décroche une maîtrise en administration économique et sociale à l’UA en 1985. “Je garde de bons souvenirs de mes années universitaires à Angers, souligne-t-il. Il y avait une bonne ambiance générale et de bons professeurs, notamment un professeur d’histoire remarquable, monsieur Maillard. » 

Suite à son service militaire et aux « aléas des rencontres », il intègre une première fois le quotidien Ouest-France. « Le journalisme est un domaine qui m’attirait et le hasard a bien fait les choses. » N’ayant pas de formation en journalisme, il décide de suivre un master 2 en communication à la Sorbonne. 

Après cette formation, il obtient son premier CDD chez Ouest-France en 1987, dans les rubriques régionales puis rejoint les colonnes du Parisien deux ans plus tard. « Je m’occupais au début des informations locales, urbaines ». Il entre au service politique par la suite, dont il deviendra responsable jusqu’en 2005, et suit la campagne présidentielle de 1995 : « J’ai le goût du journalisme politique. C’est lié avec les sciences humaines puisque j’aime l’histoire. » 

Bruno Jeudy poursuit sa carrière comme grand reporter au Figaro de 2005 à 2010. « Ce furent mes meilleures années car j’ai accumulé beaucoup d’expérience. Cela m’a permis de faire de nombreuses rencontres. » 

Editorialiste

Depuis 2014, le journaliste angevin est rédacteur en chef du service politique et économie de Paris Match. Parallèlement, l’éditorialiste intervient quatre fois par semaine sur BFM TV. « Mon arrivée à la télévision s’est faite naturellement. J’ai été invité à l’émission C dans l’air sur France 5 lors de la présidentielle de 2012 suite à mes articles. » 

Bruno Jeudy a choisi la télévision pour se renouveler, « pour ne pas être blasé, aigri : le rôle d’éditorialiste est différent de ce que je fais habituellement : je suis présent pour donner mon avis, commenter et analyser la vie politique. » Mais attention, il ne quittera jamais la presse écrite, qui est essentielle pour lui : « Je ne pourrai pas faire sans. » 

Le journaliste a aussi écrit deux livres (Les Coulisses d'une victoire en 2006 et Nicolas Sarkozy, de Neuilly à l'Élysée en 2007) et co-écrit trois autres ouvrages. 

En 30 ans de journalisme, Bruno Jeudy a choisi le 21 avril 2002 comme souvenir marquant de l’histoire récente de la vie politique. Ce jour-là, le candidat d’extrême droite, Jean-Marie Le Pen, accède au second tour de l’élection présidentielle : « Ce fut une faute professionnelle individuelle et collective : personne ne l’avait vu venir ! Cela a permis par la suite de mieux utiliser les sondages pour la presse. »  


Ce contenu a été créé ou mis à jour le 16/04/2021.